Argusimmo

Le prix du marché

Je saisis le type et le code postal de mon futur achat

0

Nombre de ventes sur les 6 derniers mois

0

Surface d'achat moyenne

0

Prix moyen / m²

0

Nombre d'offres actuellement

0

Délai de vente (en jours)

0

Variation du prix depuis 6 mois

Facteurs structurels

L'évaluation d'un bien est faite à partir du prix moyen au m² obtenu via des sources notariales et fiscales.

  • La localisation : en général, on note une dégressivité des prix du centre ville vers la périphérie avec des exceptions pour certains secteurs prisés. L’environnement a également un impact sur le foncier : espaces verts, calme, commerces, écoles, nuisances industrielles, voies ferrées, etc… d'ou une hausse ou une baisse foncière.
  • L’architecture, l'année de construction, le style (Mansart, Meulière, Ile de France, Contemporaine, Longère, Chaumière, Villa, etc…) d'une maison impactent son prix au m². Pour les appartements, le prix varie selon le style de l'immeuble : Haussmannien, Art nouveau, Art déco, Après guerre, 30 glorieuses (les barres), Contemporain, Standing.
  • Pour les maisons, la mitoyenneté des deux côtés ou par le garage module le prix à la baisse; à l’inverse, l’absence de mitoyenneté module le prix à la hausse. Pour les appartements, la multiplication de logement au même étage crée une baisse du prix au m². Occuper un étage seul entraine une hausse du prix au m².
  • L’orientation des pièces de vie au sud-est, au sud ou au sud ouest apporte un confort de vie et donc une hausse du prix au m², à l'inverse une baisse du prix au m² si les pièces de vie sont au nord ou à l'est.

En conclusion, la valeur intrinsèque d’un bien se décompose en deux axes :

  • 1. L’aménagement influence de façon modérée le prix au m² : la qualité et l’état des matériaux, la fonctionnalité de la cuisine, les commodités de la salle de bains, car s'il est au goût du vendeur, il ne l'est pas forcément à celui de l’acheteur.
  • 2. La structure du bien influence fortement le prix au m²: sa localisation, son style, les volumes des pièces rationnelles, la surface du salon-séjour et son orientation, l’optimisation de l’espace, son minima de couloirs, sa vue et son jardin / terrasse.

Facteurs conjoncturels

Les conditions macro-économiques : les taux d'intérêts sont historiquement bas depuis quelques années, doublés de l'allongement de la durée des prêts par les banques, ils ont boosté les ventes et le prix du marché de façon importante ces dernières années. Le niveau des taux en 2019 sera assez stable malgré les interrogations de la Banque Centrale Européenne.

L'offre immobilière : plus ou moins importante suivant les régions, voire les quartiers, elle impacte directement les volumes et les prix de l'immobilier. In-fine un marché pauvre en offres de vente augmentera les prix de l’immobilier !

Les conditions micro-économiques : la dynamique de l'emploi cumulée à la densité d'habitants aura une influence importante là encore sur les volumes de vente et sur les prix du marché : les grandes villes ont bien plus bénéficié de la tonicité du marché de l'immobilier.

L’urbanisme : les commodités, commerces, écoles, loisirs, transports ainsi que les perspectives à court ou moyen terme du développement de l'emploi dans une ville, impacteront le marché de l'immobilier.